Docteur en droit et avocat, Alphonse de Liguori, né à Naples dans une famille de l’aristocratie, renonce, à 27 ans, à sa carrière pour se faire prêtre.

Frappé par la misère spirituelle des pauvres dans les campagnes, avec quatre compagnons, il fonde, le 9 novembre 1732, à Scala en Campanie une congrégation de prêtres et de frères, prédicateurs et missionnaires, destinée à leur évangélisation.

Alphonse de Liguori deviendra évêque. Canonisé en 1839, il est proclamé docteur de l’Église par Pie IX en 1871 et Patron des confesseurs et moralistes en 1950.

Le pape Benoît XIV approuve officiellement la règle en 1749.

Après la Révolution, la congrégation se développe en Pologne et en Autriche sous l’impulsion du père Clément-Marie Hofbauer, puis dans le reste de l’Europe.

Elle est aujourd’hui présente dans diverses parties du monde.

La vie communautaire des rédemptoristes est orientée vers un apostolat aux formes très variées : missions paroissiales, retraites-pèlerinages, publications, etc.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page